Amélie Clergue Vaurès
Ayurveda & Kinésiologie
 

Cabinet Ayurveda & Kinésiologie à Paris 16

 
 

Le sucre, comment s'en libérer ?

Alimentation et énergie

Comment reprendre le contrôle sur sa consommation de sucre ?

Introduction

L’objectif n’est pas de se passer totalement de sucre mais d’en faire une consommation normale et raisonnée. En un siècle, la consommation annuelle par personne est passée de 5 kg à 35-40 kg, voire plus actuellement en Occident, avec pour conséquence principale l’augmentation de l’obésité et du diabète de type 2.

La meilleure façon de sortir de son addiction ou de simplement revenir à une consommation normale de sucre est de travailler sur 2 axes principaux.

Voici comment la méthode Innessence aborde ce problème.

Premier axe : la partie physiologique

Grâce à l’Ayurveda, on va réaliser un rééquilibrage alimentaire adapté à sa constitution pour revenir à une alimentation santé par rapport à son corps. J’y reviendrai plus loin.

  • Prendre conscience des apports en sucres cachés et des aliments à densité caloriques fortes (très gras et très sucrés).
  • Savoir par quoi les remplacer.
  • Adopter de bons réflexes pour mieux manger sans se priver.

Car il ne s’agit pas d’un régime restrictif, on n’est pas dans la privation ou l’interdiction. Tout est question de dosage et de fréquence.

Deuxième axe : la partie psychologique

Cette partie du travail est obligatoirement émotionnelle afin de casser nos structures de comportements, nos patterns ancrés dès le plus jeune âge.
Une thérapie s’adressant à l’émotionnel de la personne s’impose pour agir sur l’origine de l’addiction. Le déclencheur de cette pulsion alimentaire est une émotion donc si on fait appel à la volonté, on va droit à l’échec. La plupart des personnes commencent des régimes avec une grande motivation, mais hélas très vite l’émotionnel reprend le dessus et c’est l’échec. De plus, un régime est une réduction d’alimentation. Celle-ci va entraîner une frustration qui à son tour déclenchera la réaction d’un besoin de compensation. Le déclencheur étant une émotion, il faut chercher le moyen de changer les automatismes ancrés en nous. La kinésiologie va permettre d’aller vers l’émotionnel de la personne. Elle va faire appel à la mémoire du corps et travailler à désengrammer ces schémas de l’enfance afin de permettre à la personne de retrouver son pouvoir de choisir et de d’agir en toute liberté.
Les habitudes changent peu à peu sans aucune privation, d’une manière naturelle, sans effort particulier.

Quelques actions possibles

Maintenir le niveau de dopamine

La dopamine est un neurotransmetteur clé du cerveau. Elle joue un rôle important sur la motivation, la concentration et la productivité. Elle aide à mieux résister aux impulsions qui pourraient nuire à la réussite de nos objectifs.

Un niveau insuffisant peut mener à des comportements addictifs comme une consommation compulsive de produits sucrés. Pour augmenter naturellement le niveau de dopamine on peut manger des aliments contenant de la tyrosine.

En fournissant au corps cet acide aminé constituant des protéines on va lui permettre de fabriquer la dopamine.

Cette synthèse est la plus importante le matin, c’est pour cela qu’un petit déjeuner riche en protéines est conseillé.

Les principaux aliments riches en tyrosine sont les produits d’origine animale (fromage, œuf, viande, poisson), les oléagineux, les graines de sésame, de courge, les légumineuses ainsi que l’avocat.
Autre avantage, la tyrosine est aussi le précurseur de la noradrénaline, hormone qui a un effet coupe-faim qui limite les pulsions alimentaires.
On peut aussi s’entraîner à augmenter naturellement sa dopamine en faisant de l’exercice physique, en profitant de la nature et du soleil, en prenant du plaisir, en méditant ou en prenant une douche froide… Si votre cerveau a un bon niveau de dopamine, il va être entraîné à résister aux substances qui l’augmentent artificiellement comme le sucre.

Privilégier les aliments à index glycémique bas

Ils permettent d’éviter les pics d’hyperglycémie ou les hypoglycémies et donc les fringales sucrées. Ils apportent une énergie qui est assimilée lentement.
 
Ils n’augmentent pas trop et trop vite le taux de sucre sanguin. Ces aliments sont en général riches en fibres, vitamines et minéraux, importants pour la santé.
 
Ce sont les légumes frais et secs, les céréales complètes, les fruits secs, etc. Attention aux quantités pour ces derniers.
Mais aussi, le rôle de l’insuline étant de stocker, si elle est en excès elle va également stocker les graisses dans les cellules adipeuses et entraîner l’obésité.
Enfin l’excès de sucres affaiblit les défenses immunitaires en attaquant la flore intestinale et provoque des fermentations abdominales ainsi qu’un vieillissement prématuré des tissus.

De l’avantage de limiter les glucides

Si vous diminuez de manière importante les glucides (pain blanc, pâtes, riz, pomme de terre, etc.) vous allez naturellement consommer plus de protéines et de fibres qui sont rassasiantes et dont le coût énergétique est plus élevé : environ 30 % des calories des protéines sont utilisées pour les digérer contre 10 % pour les glucides.

Vous allez aussi diminuer de manière importante la variété de votre alimentation. Au supermarché, vous allez ignorer de nombreux rayons : les sodas, les biscuits, les céréales, les plats pré-cuisinés, etc. Vous ne risquerez plus de surconsommer.
Enfin si vous veillez à la qualité de ce que vous mangez, si vous transformez vous même vos aliments, vous n’aurez plus besoin de compter pour perdre du poids. Ce sera le bonus de la fin de votre addiction au sucre.

Une épice intéressante : la cannelle

Son goût est naturellement sucré mais elle ne contient que très peu de sucre.
 
Elle est bénéfique à la gestion du sucre sanguin. Elle contribue à diminuer la résistance à l’insuline en augmentant la sensibilité des cellules.
 
C’est une alliée précieuse, elle donne du goût à vos plats à la place du sucre et sa richesse en antioxydant la rend bénéfique globalement pour la santé. N’hésitez pas à la boire en infusion ou décoction

En conclusion

Avec la méthode Innessence, peu à peu les personnes reprennent en main leur alimentation et se rendent compte que leurs habitudes ont changé sans qu’elles aient eu besoin de faire des efforts de volonté. La perte de poids est une conséquence naturelle du fait d’arrêter le sucre ou simplement de diminuer les glucides. Les lois de la balance énergétique sont simples. L’alimentation doit agir sur les deux éléments qui la composent : l’énergie qui est emmagasinée et l’énergie qui est utilisée. Votre ration alimentaire doit par conséquent vous rassasier plus vite et donc diminuer votre appétit, et en même temps accélérer votre métabolisme afin de brûler plus d’énergie. Pour ce deuxième point l’activité physique est un allié indispensable
Avec la méthode Innessence l’idée essentielle est de revenir à l’intelligence du corps.
Notre corps sait ce qui est bon ou mauvais pour lui. Il faut juste remettre le curseur au bon endroit.
Connectez-vous à votre corps !

Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.