Cabinet Ayurveda & Kinésiologie à Paris 16

 
 

Alimentation et énergie

Souveraine panacée dans le domaine de la santé

Elles sont connues depuis la nuit des temps dans les régions où elles poussent : en Inde par les praticiens ayurvédiques, en Chine par la médecine chinoise, dans les Andes ou le pourtour de l’Amazonie par les amérindiens, dans les régions froides de l’Amérique du nord, de la Scandinavie, de la Sibérie, etc.
Dans ces environnements en général inhospitaliers (altitude, froid glacial, chaleur torride, pauvreté du sol) elles ont survécu parce qu’elles ont su développer des stratégies intelligentes pour s’adapter.
Les médecines ayurvédique et chinoise les utilisent depuis plus de 3000 ans. Certaines étaient vénérées par les Vikings et les Inuits, d’autres étaient considérées comme sacrées par les Incas.

Leur histoire

C’est pendant la deuxième guerre mondiale que les soviétiques ont lancé des études à but militaire pour exploiter les propriétés d’une de ces plantes, la shisandra chinensis, une liane fruitière. Ils souhaitaient augmenter la résistance physique de leurs soldats et améliorer leur réponse au stress.
Suivirent de nombreuses études en russe jusqu’aux années 80 où les recherches se sont internationalisées.
Le concept de plante adaptogène est dû au pharmacologue soviétique Nicolaï Lazarev en 1947. Il définit ainsi « une substance capable d’induire dans un organisme un état de résistance augmentée, non spécifique, permettant de contrebalancer les signaux de stress et de s’adapter à un effort exceptionnel ».
Ce concept a évolué dans les années 60 avec les études du Dr Israël Brekham vers celui que nous utilisons de nos jours.

Une plante adaptogène satisfait aux trois critères suivants :

  • Elle augmente la résistance de l’organisme.
  • Elle a une influence normalisatrice.
  • Elle est d’une totale innocuité.

Quelles sont ces plantes ?

Ce sont des plantes assez rares qui poussent en général dans des conditions extrêmes et qui ont dû s’adapter à ces conditions de vie difficiles.
Les deux plantes considérées comme les plus puissantes sont l’ashwagandha (ou Witthania somnifera), plante majeure de l’Ayurvéda, et la rodhiole (ou ginseng de Sibérie, ou orpin d’or) mais il y a aussi l’éleuthérocoque qui renforce l’énergie vitale, le ginseng (panax ginseng), plante du tonus, le guarana qui augmente les performances, la maca, stimulant hormonal, l’astragale, le lapacho, la shisandra de Chine, la salsepareille, etc.

Comment agissent-elles?

Les plantes adaptogènes apportent une réponse non spécifique à tout facteur de stress, physiologique (conditions climatiques, effort intense) ou psychologique.
Elles agissent sur l’ensemble de l’organisme en exerçant une action normalisatrice : elles remontent les faiblesses et calment les excès. Elles peuvent par exemple élever la tension artérielle ou l’abaisser, de même pour la température du corps. Elles peuvent calmer le système nerveux ou le stimuler.
En fait elles permettent au corps de retrouver son état normal de pleine santé (homéostasie) tout en lui redonnant des forces. C’est en cela qu’elles s’intègrent totalement dans une hygiène de vie ayurvédique.

Certaines agissent rapidement comme la rodhiole tandis que d’autres comme l’ashwagandha ont besoin de 2 ou 3 semaines pour s’établir et faire leur effet. Il faudra prendre ces dernières dans la durée, en cure de 6 semaines par exemple pour leur laisser le temps d’agir de manière optimale.
Ces plantes ont un effet général sur l’organisme, sans viser d’organe précis ni de maladie en particulier.
Elles aident notre corps à s’adapter dans les moments difficiles : temps d’épreuves, de changement, de réorientation. Elles brisent le cercle vicieux du mauvais stress : l’organisme qui s’épuise physiquement, le moral qui lâche, la prise ou la perte de poids, la mauvaise humeur…
Elles sont relaxantes, nous permettent de retrouver notre équilibre émotionnel  et augmentent notre énergie.

Comment les prend-on ?

On les trouve dans les herboristeries, en pharmacie ou parapharmacie ou chez certaines marques spécialisées comme Sun potion ou AnimaMundi.
On peut faire soi-même des infusions ou des décoctions avec les feuilles, les racines ou les champignons suivant les cas.
Il existe aussi des extraits sous forme de poudre ou des teintures. On prendra alors des gélules ou des gouttes. Ces préparations ont l’avantage de combiner plusieurs plantes.
Dans tous les cas on recherche une qualité optimale et homogène avec un approvisionnement constant.
Il faut observer le bon dosage et les prendre régulièrement pour bénéficier d’un effet optimum.

Avec les plantes adaptogènes vous vous sentirez moins stressés physiquement et moralement. Vous serez plus énergiques et efficaces avec une énergie remobilisée. Elles sont utiles aux personnes malades, ou simplement affaiblies ou fatiguées. Elles leur redonnent force et sérénité, boostent l'immunité.
Mais on peut aussi naturellement les prendre pour favoriser la santé et le bien-être.
 
À éviter cependant pour les femmes enceintes ou allaitantes. Si vous avez un traitement médical, voyez avec votre médecin pour d’éventuelles interactions. Enfin pour les dosages, il est vivement recommandé de prendre conseil auprès d’un thérapeute compétent dans ce domaine.

La Recette Innessence


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.