Amélie Clergue Vaurès
Ayurveda & Kinésiologie
 

Cabinet Ayurveda & Kinésiologie à Paris 16

 
 

Ayurvéda

Apprendre à équilibrer ses énergies pour mieux le vivre jour après jour !

Définition

En Ayurvéda, la santé repose sur l’équilibre des énergies.
Pour maintenir cet équilibre, il faut situer clairement ses besoins et ses désirs afin de pouvoir remédier au mal-être, voire à la souffrance, en créant une harmonie entre le corps et l’esprit.

Comme les doshas régissent les différentes activités physiologiques de l’organisme, c’est par la connaissance des doshas et par celle de la constitution personnelle qu’on va trouver les moyens d’améliorer le cycle menstruel. 

Pour l’Ayurvéda, comme on l’a vu dans la précédente newsletter, le cycle menstruel se divise en 3 phases :

  • la phase Vata qui correspond aux règles,
  • la phase Kapha, suite et fin de la phase folliculaire,
  • la phase Pitta, de l’ovulation au jour précédant les règles.

La Phase Vata

Vata prévaut pendant la menstruation car il est l’énergie du mouvement et donc il se charge de la fonction d’élimination. Avec Apana vayu, son sous-dosha, il va pousser les menstruations à l’extérieur du corps. Tout blocage de cette énergie se manifestera par un syndrome prémenstruel : maux de tête, problèmes digestifs, fatigue, insomnie, anxiété, etc, qui mettent en évidence un besoin d’équilibrer Vata. Voici quelques activités et quelques moyens pour l’équilibrer et induire son flux naturel d’élimination.

Autrefois, pendant les premiers jours de flux intense la femme était isolée. Cet isolement lui donnait un répit nécessaire.
De nos jours, on retiendra que, au moins les deux premiers jours, il faut essayer de se décharger des responsabilités et de prendre du temps pour soi sans culpabilité. 
Essayez de vous trouver un coin tranquille pour vous ressourcer en paix pendant ces quelques jours, mais sans dormir dans la journée ce qui aggraverait Vata en changeant votre rythme de sommeil.
Votre corps canalisant son énergie pour une évacuation optimale, ne le perturbez pas en pratiquant des activités physiques intenses

Faites seulement des exercices légers : de la marche calme qui stimule la circulation et calme l’esprit, ou du yoga statique en insistant sur les exercices respiratoires (pranayama). Évitez les postures inversées et privilégiez celles qui n’exercent pas de pression sur la zone abdominale. L’énergie d’Apana qui s’exerce par un mouvement descendant doit pouvoir circuler librement pendant cette période.

Votre alimentation devra être légère et nutritive. Aliments cuits, chauds et légers aideront votre processus de digestion et de détoxification.
Ils vous permettront de reconstituer l’énergie que vous éliminez et de vous régénérer.
Évitez l’alcool et le café qui peuvent produire de l’anxiété. Buvez des infusions calmantes et nourrissantes (réglisse, ashwagandha). Elles seront de plus bénéfiques pour vos glandes surrénales.
N’oubliez pas que Vata a besoin de régularité, soyez routinière. Cette assiduité dans la routine quotidienne facilite le processus d’élimination et favorise la stabilité émotionnelle.

La phase Kapha

Pendant la deuxième phase, Kapha prédomine : énergie constructive et de régénération.
Ses qualités sont similaires à celles de la terre et de l’eau.
Vata est à la base des déséquilibres des autres doshas, par contre Kapha les soutient et les renforcent naturellement.
Son énergie va assurer la reconstruction utérine, le développement et la maturation des follicules ovariens ainsi que l’augmentation du taux d’œstrogènes. Pendant cette étape Kapha restaure la force du corps et prépare une conception éventuelle.

Que se passe-t-il si Kapha est déséquilibré ?

Les manifestations les plus fréquentes de ce déséquilibre sont la lourdeur générale, rétention d’eau, prise de poids, seins sensibles, mal de dos… mais aussi si vous vous sentez faibles et larmoyantes.

 Comment corriger ce déséquilibre ?

Durant cette période, il faut être active, pratiquer des exercices énergivores qui stimulent la transpiration et la circulation. Du jogging, du yoga dynamique, de la marche rapide seront adaptés pour éviter la stagnation et s’opposer à la prise de poids.

Votre alimentation devra être légère avec des aliments chauffants et dynamisants. Buvez des tisanes chaudes (gingembre, curcuma, cannelle) qui vont vous aider à lutter contre le froid et la lourdeur induits par Kapha.
Pour éviter la stagnation, vous pouvez aussi utiliser des herbes décongestionnantes (curcuma, aloe vera) en infusion ou une herbe adaptogène fortifiante et nourrissante comme le shatavari qui soutient la production d’œstrogènes.

La phase Pitta

Enfin pendant la dernière phase (ovulation et phase lutéale), le principal dosha impliqué est Pitta.
Son énergie est celle de la transformation. Ses qualités sont similaires à celles du feu et de l’eau. Pitta est le feu transformateur.
Pendant cette période l’ovocyte est libéré, le follicule rompu se transforme en corps jaune et secrète la progestérone dont le taux devient supérieur à celui d’œstrogènes. Le corps se prépare à une éventuelle grossesse.
Sous l’effet de la forte imprégnation hormonale l’endomètre s’épaissit et sa vascularisation s’enrichit. La température corporelle s’élève d’un demi-degré.

Que se passe-t-il si Pitta est déséquilibré ?

Un excès de Pitta va provoquer une chaleur supplémentaire avec accumulation dans le foie et le sang. Les principales manifestations de ce feu seront de l’irritation cutanée ou nerveuse, des maux de têtes, des ballonnements, des diarrhées… mais aussi une surcharge émotionnelle, des fringales. 

Comment y remédier ?

Pour améliorer ce déséquilibre de Pitta on va tout d’abord aider le foie et la digestion.

Pendant cette période le foie doit métaboliser des taux d’hormones élevés. Il détoxifie les hormones après usage par le corps afin qu’elles soient éliminées par les reins et par la bile.
Il faudra donc aider ce processus ainsi que le processus digestif. 

Votre alimentation devra être variée et riche en végétaux, particulièrement les légumes colorés et les crucifères. Pensez à utiliser les épices anti-oxydantes comme le curcuma, la cannelle de Ceylan, la cardamome, le gingembre, le cumin, etc. Elles aideront à la fois votre foie et votre système digestif.
Buvez-les aussi en tisanes associées à des plantes comme le chardon marie, l’ortie ou la menthe.
Pratiquer des activités physiques comme un yoga apaisant ou de la marche vous aidera à maîtriser des sentiments enflammés que génère un excès de Pitta.
Connectez-vous à vos besoins émotionnels tout en les gardant sous contrôle.

En conclusion

En créant une harmonie entre votre corps et votre esprit et en aidant votre organisme à faire son œuvre en accord avec la Nature, vous gagnerez en bien-être et vous progresserez vers un équilibre physique, mental et émotionnel, clé de la santé. 
Rappelez-vous que quand le mental va bien, le corps se porte toujours mieux.
Reconnecter le mental, le cœur et le corps est clé pour atteindre l’alignement et la sérénité intérieurs.


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.