Cabinet Ayurveda & Kinésiologie à Paris 16

 
 

Ayurvéda

L’Ayurveda est une médecine millénaire indienne, reconnue par l’OMS comme système de santé naturel, traditionnel et intégratif. Elle se base sur l’observation du fonctionnement de la nature pour comprendre les aspects physiques et non physiques de la vie. Bien plus qu’un système de santé, c’est un art de vivre complet qui prend en considération tous les états de l’être humain qu’ils soient existentiels ou simplement physiques.


Depuis toujours, l’Ayurvéda, science de la Vie en sanskrit, a accordé une attention particulière à la femme et au couple pendant la période de procréation : conception, accouchement, et post-partum. Mais elle aide aussi les couples dont le désir d’enfant n’arrive pas à se concrétiser. Pour elle, la recherche de l’harmonie entre le corps et l’esprit est fondamental. Elle agit à la fois sur les deux, optimise leur connexion et ainsi réveille en nous le pouvoir d’autoguérison.

Objectifs pour lutter contre l’infertilité.

Si pour diverses raisons, il existe un déséquilibre, la nidation va échouer. L’Ayurveda va donc travailler à éliminer ces déséquilibres, voici quelques exemples des moyens dont elle dispose :

  • en optimisant l’énergie vitale : on évitera les déperditions liées à une mauvaise digestion ou à un microbiote appauvri. L’alimentation doit apporter de l’énergie au corps, pas en coûter en digestion ou nuire en apportant des toxines. On privilégiera une alimentation naturelle, biologique, de produits non transformés, bruts, frais, locaux et de saison en faisant attention à l’équilibre des saveurs et adaptés au dosha de chacun.
  • en réduisant le stress qui bloque l’énergie au niveau mental aux dépens du corps.
  • en débarrassant le corps des toxines dues en général à une mauvaise alimentation et/ou à une mauvaise élimination. Le travail se fait sur les deux axes.
  • en combattant l’inflammation : nos rythmes de vie et l’alimentation actuelle sont pro-inflammatoires. On considère que trop de feu, au sens ayurvédique, peut nuire aux tissus reproducteurs et empêcher que la vie se développe. (En Ayurvéda, on appelle feu, agni, l’ensemble des processus chimiques du métabolisme : de l’activité digestive jusqu’au niveau cellulaire dans les tissus de l’organisme).
  • en optimisant l’équilibre acido-basique du corps qui favorise la qualité des muqueuses génitales et leur PH afin de ne pas détruire les spermatozoïdes.
  • en comblant les carences en vitamines et oligo-éléments qui participent à la santé de chacune de nos cellules.

Combattre les déséquilibres.

Quand on a optimisé le fonctionnement de chaque cellule, la capacité d’autoguérison du corps est améliorée, l’immunité est renforcée et les chances de conception sont augmentées. L’Ayurvéda permet de contrôler et d’améliorer les déséquilibres tels que fatigue chronique, troubles digestifs, problèmes d’assimilation, carences, manque d’ancrage, sommeil perturbé, stress important, tendance aux excès, problèmes de poids, etc. Elle va combattre les excès : surpoids, maigreur excessive, on sait qu’aujourd’hui c’est un frein à la procréation. L’Ayurveda permet d’arriver à son poids de forme qui est aussi le poids idéal pour procréer. Elle va agir en mettant en place une alimentation et une hygiène de vie parfaitement adaptée à chaque personne et favoriser ainsi la procréation à la fois chez l’homme et chez la femme. L’alimentation impacte la fertilité, la nidation et le développement de l’embryon. L’Ayurveda, permet de mettre en place l’alimentation parfaite par rapport aux besoins du corps et favoriser ainsi la procréation, à la fois chez l’homme et chez la femme. Le but sera de réduire l’acidité du corps, de limiter la production de radicaux libres et de fluidifier la membrane des cellules. On considère, par exemple, qu’un déséquilibre Oméga3 / Oméga6 peut rigidifier les membranes cellulaires.

Améliorer le terrain.

L’Ayurveda va travailler à optimiser le terrain en favorisant un bon équilibre de l’élément eau car le terrain de procréation est un terrain humide. La vie se crée à partir de l’élément eau en mouvement d’où la nécessité de pratiquer régulièrement de l’exercice physique adapté à son dosha. De même, on travaillera sur l’élément feu afin de le contenir pour qu’il ne prenne pas le contrôle. Un excès de feu va surexciter l’organisme et consumer les tissus reproducteurs empêchant la vie de se développer. Il faudra apprendre à lâcher prise et maîtriser son mental. La solution sera différente en fonction de chaque dosha ou typologie :

  • Pour Pitta qui gère le métabolisme par l’action couplée de l’eau et du feu, on va diminuer le feu et augmenter l’eau
  • Pour Vata qui représente la pulsation de la vie et qui maintient le rythme des phénomènes biologiques, on va pacifier avant de tonifier, réchauffer et nourrir.
  • Pour Kapha qui relie et soutient la force structurante et apporte la fertilité, on met en mouvement et on combat les excès car c’est un dosha qui peut aussi nuire à cause de sa léthargie, sa stagnation, sa lenteur.

Travailler au niveau mental.

Enfin l’Ayurveda va travailler la partie émotionnelle du couple pour débloquer les angoisses non exprimées et gérer le stress négatif. Pour obtenir une amélioration du bien-être émotionnel on va chercher à augmenter le flux d’énergie positive dans le corps et établir une meilleure connexion entre corps et esprit. On va agir afin de réveiller le pouvoir d’auto-guérison du corps. Avec la pratique du yoga, de la respiration (pranayama, cohérence cardiaque) et de la méditation, l’Ayurveda offre des méthodes spirituelles d’écoute de soi qui permettent de détoxifier également l’esprit pour mieux préparer la conception. Je conseille également à tous mes clients d’associer les bienfaits de l’Ayurveda avec l’acupuncture en plus des techniques d’assistance à la procréation classiques. En combinant plusieurs approches, on accroît l’efficacité dans la lutte contre l’infertilité. Il est important de travailler sur les différents axes qui sont aujourd’hui à notre disposition afin d’améliorer ou d’optimiser les traitements de la médecine allopathique. C’est un élément clé pour beaucoup de problèmes de santé, mais peut être encore plus dans les parcours de PMA. L’Ayurveda pourra également adoucir les effets des traitements hormonaux : prise de poids, complications hormonales et digestives, etc.

Vers une médecine intégrative

L’Ayurvéda s’insère parfaitement dans une vision de médecine intégrative. Cette nouvelle vision de la médecine qui vient des États-Unis permet d’incorporer à la médecine scientifique conventionnelle, les médecines complémentaires comme l’Ayurveda. C’est un modèle qui donne d’excellents résultats sur les maladies chroniques. Cette coopération entre la médecine allopathique et les médecines douces ou complémentaires est encore balbutiante en France. Des médecins gynécologues ont compris la force de cette alliance dans la lutte contre l’infertilité. C’est en coordonnant nos différentes méthodes que nous obtenons les meilleurs résultats pour atteindre notre but : permettre aux couples en difficulté d’avoir un enfant. Dans ce domaine, l’Ayurveda a une place à jouer car sa puissance est reconnue dans le monde entier.


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.